Église Saint-Germain-l’Auxerrois

Paris (1er arrondisssement), Paris | Orgue de tribune | en tribune au-dessus de l'entrée principale

Card image cap

Composition

4 plans sonores (glisser vers la droite)

Grand-Orgue

Etendue : C1-F5 (54 notes)

  • Bourdon 16
  • Montre 8
  • Bourdon 8
  • Flûte harmonique 8
  • Gambe 8
  • Dulciane 8
  • Prestant 4
  • Plein-jeu IV
  • Cornet V
  • 1ère Trompette 8
  • 2ème Trompette 8
  • Clairon 4

Positif

Etendue : C1-F5 (54 notes)

  • Bourdon 8
  • Flûte 8
  • Prestant 4
  • Nasard 2 2/3
  • Doublette 2
  • Tierce 1 3/5
  • Fourniture III
  • Cymbale II
  • Trompette 8
  • Cromorne 8
  • Clairon 4

Récit

Etendue : C2-F5 (42 notes)

  • Bourdon 8
  • Gambe 8
  • Voix céleste 8
  • Flûte 4
  • Hautbois 8
  • Voix humaine 8

Pédale

Etendue : C1-D3 (27 notes)

  • Flûte 16
  • Flûte 8
  • Violoncelle 8
  • Bombarde 16
  • Trompette 8

Accessoires

Accouplement Pos./G.O., Accouplement Réc./G.O., Appel G.O., Tirasse G.O., Tirasse Pos., Trémolo Réc.

Frise chronologique


Description

L’orgue de Saint-Germain-l'Auxerrois provient de l’ancien instrument de la Sainte-Chapelle, construit en 1771 par François-Henri Clicquot et transféré par Pierre Dallery, avec intégration de matériel provenant d'autres instruments parisiens.

Après les restaurations de Louis-Paul Dallery (1838) et Ducroquet (1850), l'orgue a été remanié par Merklin en 1864.

Dans les années 70, Maciet modifie la composition et Laurent Plet effectue en relevage en 2008.

Buffet

Le buffet aurait été dessiné par Pierre-Noël Rousset et réalisé par le menuisier Lavergne afin d''y loger l'instrument à la Sainte-Chapelle. Cette attribution n'est pas sans poser quelques interrogations : d'une part, les dimensions du grand buffet de Saint-Germain-l'Auxerrois laissent difficilement imaginer son intégration dans la Sainte-Chapelle ; d'autre part, son vocabulaire décoratif néo-classique et son mouvement concave, sans véritable tourelle autre que les tourelles latérales, semblent très modernes pour la date du dessin de Rousset (années 1750).

Console

La console actuelle est celle de Joseph Merklin, placée en fenêtre au centre du grand buffet.

Les tirants, de section ronde et munis de porcelaines blanches au grand-orgue, oranges au positif, bleues au récit et jaune à la pédale, sont disposés en colonnes de part et d'autre des claviers. Les tirants du positif sont situés légèrement à l'extérieur de la fenêtre. Les accouplements, appels ainsi que l'expression se font par pédales à accrocher.

Une plaque de Joseph Merklin est située au-dessus du 3ème clavier.


Partie instrumentale

Transmission

Mécanique Barker.

Tirage des jeux

Mécanique.

Tempérament

Égal

Soufflerie

L'alimentation est assurée par deux réservoirs à plis parallèles superposés et placés dans une pièce située plus bas que la tribune.

Tuyauterie

La tuyauterie est très hétérogène mais contient encore une vingtaine de jeux du 18ème siècle.

Images

Fichiers

Sources


Code de l'orgue : FR-75056-PARIS-STGERM3-T

Card image cap
Facteurs
Emplacement
En tribune au-dessus de l'entrée principale
Etat de l'instrument
Altéré : difficilement jouable

Composition
34, III/P
Transmission des notes
Mécanique Barker
Tirage des jeux
Mécanique

Propriétaire
Commune
Inscription ou classement
PM75004210
PM75000113
PM75000185
Localiser l'édifice
Ouvrir la carte OpenStreetMap
Mise à jour 2 fois par 2 contributeurs (détails) Actualisé le 10/06/2021 par Servane Cotereau