Cathédrale Saint-Maurice

Angers, Maine-et-Loire | orgue de tribune | tribune

Card image cap

Composition

4 plans sonores (glisser vers la droite)

Grand-Orgue

Etendue : C1-G5 (56 notes)

  • Montre 16
  • Bourdon 16
  • Montre 8
  • Flûte harmonique 8
  • Bourdon 8
  • Salicional 8
  • Grosse quinte 5 1/3
  • Prestant 4
  • Flûte 4
  • Grosse tierce 3 1/5
  • Quinte 2 2/3
  • Doublette 2
  • Plein-jeu IV
  • Cymbale IV
  • Cornet V
  • Bombarde 16
  • Trompette 8
  • Clairon 4
  • Trompette en chamade 8
  • Trompette en chamade 4

Positif de dos

Etendue : C1-G5 (56 notes)

  • Quintaton 16
  • Montre 8
  • Bourdon 8
  • Unda Maris 8
  • Prestant 4
  • Flûte douce 4
  • Quinte 2 2/3
  • Doublette 2
  • Fourniture III
  • Cymbale III
  • Cornet V
  • Trompette 8
  • Clairon 4
  • Cromorne 8

Récit expressif

Etendue : C1-G5 (56 notes)

  • Bourdon 16
  • Principal 8
  • Flûte traversière 8
  • Gambe 8
  • Voix céleste 8
  • Quintaton 8
  • Prestant 4
  • Flûte octaviante 4
  • Nasard 2 2/3
  • Octavin 2
  • Tierce 1 3/5
  • Fourniture IV
  • Cymbale IV
  • Bombarde 16
  • Trompette 8
  • Clairon 4
  • Basson-hautbois 8
  • Voix humaine 8

Pédale

Etendue : C1-G3 (32 notes)

  • Soubasse 32
  • Contrebasse 16
  • Bourdon 16
  • Flûte 8
  • Bourdon 8
  • Violoncelle 8
  • Octave 4
  • Doublette 2
  • Plein-jeu IV
  • Bombarde 32
  • Bombarde 16
  • Trompette 8
  • Clairon 4

Accessoires

Accouplement 16 Pos./G.O., Accouplement 16 Réc./G.O., Accouplement 16 Réc./Pos., Accouplement 4 Réc./G.O., Accouplement 4 Réc./Pos., Accouplement Pos./G.O., Accouplement Réc./G.O., Accouplement Réc./Pos., Anches G.O., Anches Pos., Anches Péd., Anches Réc., Crescendo général, Octaves aiguës Réc., Octaves graves Réc., Tirasse 4 Pos., Tirasse 4 Réc., Tirasse G.O., Tirasse Pos., Tirasse Réc., Trémolo Réc., Tutti

Frise chronologique


Description

Grand Orgue construit en 1748 par Jean Dangeville, reconstruit par A. Cavaillé-Coll en 1873 dans le buffet existant et agrandi par Beuchet-Debierre en 1959 en respectant le matériel existant. 

Buffet

Les buffets de l’orgue de la cathédrale d’Angers sont constitués d'un positif en huit pieds et d'un grand buffet en vingt- quatre pieds. 

Ces buffets offrent une disposition très classique : Positif de dos en rebord de la tribune, et grand-buffet, chacun formé de trois tourelles, la plus petite au centre, séparées par des plates- faces en « flûtes de pan », dont les entablements descendent depuis les grandes tourelles jusqu’à celle du centre. Tuyaux de façade avec des lignes de bouches ascendantes. Le grand buffet est flanqué de deux imposantes jouées, dont la base est concave.

Décor foisonnant, en chêne sculpté : culots (soutenus par des anges), frises d’entablement, claires-voies (de style rocaille, masquant tant le sommet que la base des tuyaux de façade), couronnements (statue -renommée-, trophées d’instruments de musique, corbeille). 

Les dimensions du positif sont importantes pour un « petit » buffet : hauteur environ 3,30 (sans les couronnements), largeur 4,12 m, profondeur intérieure 1,51 m. 


Console

La console est en fenêtre à l’emplacement traditionnel, au centre et au pied du soubassement. La fenêtre a été élargie par Beuchet par rapport à celle d'origine. Il s'agit d'une console construite selon une disposition standardisée dans la facture Beuchet-Debierre.

Elle dispose de trois claviers de 56 notes un pédalier de 32 notes. Le tirage de jeux se fait à l'aide de dominos basculants.

Au-dessus du 3e clavier on trouve une barre d’adresse, avec au centre l’incrustation « Beuchet-Debierre / Paris – Nantes. Le fond de la fenêtre accueille, au centre, l’ancienne barre d’adresse avec l’incrustation « A. Cavaillé-Coll / à / Paris »

Partie instrumentale

Sommiers

La plupart des sommiers de l’orgue de la cathédrale d’Angers sont construits à gravures et registres.  Seules les basses du Récit font l’objet de sommiers auxiliaires à commande pneumatique, ainsi que les 10 grands tuyaux de façade, les chamades sont sur des petits sommiers indépendants, électro- pneumatiques. Les notes supplémentaires du Positif et du Grand-Orgue qui ont permis le passage de 54 à 56 notes fonctionnent sur un principe de sommiers à cases.

Hormis les sommiers du récit et les sommiers auxiliaires de pédale qui sont de Beuchet-Debierre, tous les autres sont ceux d'A. Cavaille-Coll.

Transmission

Electro-pneumatique.

Tirage des jeux

Electro-pneumatique.

Tempérament

Egal

Diapason

La = 435 Hz à 15°

Soufflerie

L’alimentation de l’orgue de la cathédrale d’Angers est constitué d'une part des éléments de Cavaillé-Coll ( et d’autre part de Beuchet-Debierre (réservoirs à plis inversés notamment).



Tuyauterie

La tuyauterie de l’orgue de la cathédrale d’Angers est intégralement des XIXe et XXe siècles. Il ne reste pas le moindre tuyau remontant à l’Ancien Régime. La grande façade (35 tuyaux) date de l’intervention des frères Claude (1832), 44 jeux sont de Cavaillé-Coll, et 21 sont de Beuchet-Debierre. La tuyauterie de Cavaillé-Coll est majoritairement d’étain et de bois, avec quelques séries en zinc, celle de Beuchet est principalement en spotted, et en bois.

Images

Fichiers

Sources


Code de l'orgue : FR-49007-ANGER-STMAUR1-T

Card image cap
Facteurs
Emplacement
Tribune
Etat de l'instrument
En restauration (ou projet initié)

Composition
65, III/P
Transmission des notes
Electro-pneumatique
Tirage des jeux
Electro-pneumatique

Propriétaire
Etat
Inscription ou classement
PM49001925
PM49000020
Localiser l'édifice
Ouvrir la carte OpenStreetMap
Mise à jour 3 fois par 3 contributeurs (détails) Actualisé le 21/11/2021 par Thomas Pellerin