Église Saint-Brice

Rédange, Moselle | Orgue | tribune

Card image cap

Composition

3 plans sonores (glisser vers la droite)

Grand-Orgue

Etendue : C1-G5 (56 notes)

  • Bourdon 16
  • Montre 8
  • Bourdon 8
  • Salicional 8
  • Prestant 4
  • Quinte 2 2/3
  • Doublette 2
  • Mixture-Cornet III-V

Récit expressif

Etendue : C1-G5 (56 notes)

  • Diapason 8
  • Cor de nuit 8
  • Flûte harmonique 8
  • Gambe 8
  • Voix céleste 8
  • Flûte Traversière 4
  • Flûte 2
  • Tierce 1 3/5
  • Trompette harmonique 8

Pédale

Etendue : C1-F3 (30 notes)

  • ​Soubasse 16
  • Flûte 8

Accessoires

Accouplement 16 Réc./G.O., Accouplement Réc./G.O., Combinaison fixe, Combinaison libre, Crescendo général, Expression Réc. par bascule, Octaves aiguës G.O., Tirasse G.O., Tirasse Réc.

Frise chronologique


Description

Cet orgue construit en 1926 par Franz Kriess a connu une genèse plutôt difficile (pas moins de six projets rédigés et un refus de l'autorité épiscopale craignant les fonds insuffisants). Le projet a pu néanmoins être réalisé grâce à la générosité des habitants de Rédange et l'orgue a été béni le 10 octobre 1926.

Cet orgue, d'esthétique post-romantique à l'origine, a été "baroquisé" par Jean-Georges Kœnig en 1954-1955.

Buffet

La boiserie néo-gothique de 1926, richement sculptée, est en chêne massif pour la façade et les côtés. La boîte expressive et les éléments de la charpente sont en sapin.

Les tuyaux de façade sont en étain, avec écussons rapportés en ogive au-dessus, en plein cintre au-dessous.

Console

La console est de Kriess, en chêne, séparée et dirigée vers le chœur. Le meuble est orné sur les côtés. 

Claviers avec naturelles plaquées de celluloïd, frontons biseautés, feintes en ébène. Pédalier de Kœnig, en sapin plaqué chêne, cintré. Registration et accouplements par dominos, de Kœnig, en fronton du clavier supérieur, pastilles bordées d'un filet doré (fond de couleur rose pour le Grand-Orgue, bleue au Récit et jaune à la Pédale). Combinaison libre par tirettes de couleur ivoire, au-dessus des dominos. Cadran gradué de 0 à 12 pour le crescendo. Crescendo et expression par pédales à bascule décentrées sur la droite. Combinaisons et appel du crescendo par pistons, au-dessous du premier clavier. Plaque d'adresse de Kœnig à gauche des claviers.

Partie instrumentale

Sommiers

Les sommiers sont à piston, de Kriess, avec chapes en sapin, faux-sommiers en sapin et pilotes ronds en chêne :

  • deux sommiers diatoniques avec basses au centre, derrière la façade, pour le Grand-Orgue
  • deux sommiers diatoniques avec basses au centre, placés sous l'arc du clocher, pour le Récit
  • deux sommiers de part et d'autre du Grand-Orgue, en contrebas, pour la Pédale 


Transmission

Pneumatique. Transmission pneumatique avec relais doubles.

Tirage des jeux

Pneumatique basse pression.

Tempérament

Egal

Diapason

La à 440 Hz

Soufflerie

La soufflerie se compose d'un grand réservoir à plis compensés, dans le soubassement et d'un réservoir régulateur à un pli rentrant. Les portevents sont en sapin encollés de papier fort.

Il existe encore la pompe cunéiforme avec pédale d'action mécanique sur le côté droit.

Tuyauterie

La tuyauterie est en grande partie de Kriess, mais a été profondément remaniée par Kœnig. Certains rangs de la Mixture-Cornet du Grand-Orgue remontent au début du XIXème siècle ou proviennent d'une Flûte 4' de Verschneider.

Images

Fichiers

Sources


Code de l'orgue : FR-57565-REDAN-STBRIC1-X

Card image cap
Facteurs
  • Szymczak Xavier (entretien)
Emplacement
Tribune
Etat de l'instrument
Altéré : difficilement jouable

Composition
19, II/P
Transmission des notes
Pneumatique
Tirage des jeux
Pneumatique basse pression

Propriétaire
Commune
Localiser l'édifice
Ouvrir la carte OpenStreetMap
Mise à jour 2 fois par 1 contributeur (détails) Actualisé le 15/04/2022 par Gaël Mauretto